Posté le Mercredi 22 avril 2015 |
JC Berthod |

Comment les restructurations du secteur de la santé impactent les besoins des populations et les conditions de travail des salariés

L'exemple de la Région Champagne-Ardenne
Comment les restructurations du secteur de la santé impactent les besoins des populations et les conditions de travail des salariés

A l'heure où la loi santé est en débat à l'Assemblée et ouvre une nouvelle page des politiques de santé publique, SECAFI a réalisé à la demande de la CGT un bilan des orientations de la loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoires) en prenant l'exemple d'une région. Le constat est fait d'une aggravation des inégalités entre les territoires, avec une polarisation de l'offre de santé sur les zones les plus denses et une amplification du phénomène de désertification dans les zones plus rurales. Il devient urgent de repenser la place de l'hôpital local, en lien avec la médecine de ville et les besoins de la population.

La tension sur les moyens a des conséquences de plus en plus marquées pour les salariés du secteur sanitaire; le développement des pratiques du lean management à l'hôpital, le développement dogmatique de l'ambulatoire, la généralisation des organisations en 12 heures, ont des impacts lourds sur les conditions de travail que de plus en plus d'observateurs du secteur constatent. Les conséquences sont lourdes : un taux d'absentéisme record, une perte de sens au travail exprimée par de plus en plus de salariés du secteur. Dans sa récente enquête "Conditions de travail" publiée en mars 2015, la DREES faisait état de constats alarmants :

- 4 personnes sur 10 dans le secteur hospitalier ne se sentent pas capables de tenir jusqu'à leur retraite

- 72% des infirmiers se sentent "exploités"

- seuls 11% de l'ensemble des sondés déclarent éprouver un sentiment de fierté du travail bien fait

 

Découvrez notre présentation ici :

                                  

 

 

 

Jean- Christophe BERTHOD
Directeur des activités santé au travail
jean-christophe.berthod@secafi.com 
06 89 88 61 36

 
Aucun commentaire
Laissez votre commentaire