Une année 2020 atypique qui a amplifié les tendances de fond

La distribution alimentaire a tiré profit de la crise sanitaire ainsi que de la fermeture de la restauration pour réaliser une année de croissance record qui conforte les tendances passées :

  • Les grands hypermarchés ont vu leurs difficultés amplifiées par les restrictions de circulation.
  • Un surcroît de croissance est visible pour le e-commerce, que ce soit le drive ou la livraison à domicile, qui décolle, ou encoore les magasins de proximité et supermarchés.

Cette tendance ne profite toutefois pas de façon uniforme aux différents acteurs alimentaires, les enseignes d’indépendants (Leclerc, Système U et Intermarché) ainsi que Lidl surperformant le marché face aux difficultés des intégrés (Casino, Auchan). Carrefour est au milieu du gué et amorce un redémarrage commercial.

L’année 2021 marque d’une certaine manière un retour à la normale au niveau de la dynamique des différents formats, dans un marché avec plusieurs caractéristiques :