Posté le Mercredi 25 juillet 2018 |
Maxime Renaud |

Comprendre le débat sur le temps de travail : 2) Le forfait jours

Le temps de travail des salariés a été au centre de nombreuses négociations en entreprise et de désaccords politiques. Pour avoir une meilleure vision de ce qu’est la réalité du temps de travail en France voici quelques statistiques que nous vous présentons en infographie. Aujourd'hui : zoom sur le forfait jours
Comprendre le débat sur le temps de travail : 2) Le forfait jours

Nous poursuivons notre série de décryptage sur les grands enjeux de la négociation sur le temps de travail en vous présentant en infographie quelques chiffres clés. 

Après notre premier billet sur la durée du travail, voici le second volet d'une série de 5 zooms sur la question du temps de travail : 

2 – forfait jours : découvrez notre infographie ici : 

Infographie temps de travail

A la fin du mois de décembre 2015, 11,5% des salariés des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé non agricole ont vu leur temps de travail décompté sous forme de forfait annuel en jours. Parmi eux 13,6% sont des salariés à temps complet. 

Près de 80% des salariés en forfait jours sont des cadres. Sur la totalité des cadres français près de 50% sont au forfait jours.

Les salariés au forfait en jours travaillent en moyenne un peu moins de jours dans l’année que les salariés à temps complet aux heures (212 jours contre 215 jours en 2010).

La durée habituelle hebdomadaire du travail des salariés au forfait en jours est, à l’inverse, supérieure à celle des salariés aux heures : en 2010, les premiers ont travaillé 44,6 heures en moyenne contre 39 heures pour les seconds. Les salariés au forfait en jours, notamment cadres, sont plus nombreux que les salariés à temps complet aux heures à déclarer des durées habituelles hebdomadaires élevées, égales à 45 heures (22% contre 16%) ou 50 heures ou plus (39% contre 30 %).

La durée annuelle effective du travail déclarée par les salariés au forfait en jours est supérieure à celle des salariés à temps complet aux heures (1 888 heures en moyenne contre 1 685 heures, en 2010).

1 commentaire
  • tine
    , Samedi 1 septembre 2018 10:16
    Bonjour : il faudrait rapidement revoir le calcul des Indemnités de chômage en complément du travail des Extras dans la Restauration. Ceux ci perdent énormément depuis la nouvelle loi UNEDIC.. ils travaillent régulièrement pour des traiteurs...etc....sans avoir la sécurité du poste, ni du nombre d heures travaillées....Vous les avez démotivés alors que le pays manque de personnel dans le secteur Restauration.
    MERCI. CORDIALEMENT
Laissez votre commentaire